ACFAS | Quelles pistes de travail et quels potentiels pour des recommandations personnalisées de ressources et de formations pour le corps professoral par des agents conversationnels

5 mai 2021 09:15

Colloque

544 – Les agents conversationnels (chatbots) en éducation : où en sommes-nous?

Résumé

Les bureaux de soutien à l’enseignement (BSE) des établissements d’enseignement supérieur travaillent fort pour tirer parti du catalyseur COVID-19. Leur objectif est de faciliter un développement professionnel du corps professoral qui conduira à une transformation pédagogique rapide et durable et une amélioration de l’éducation des générations futures. Ces bureaux manquent de personnel et d’heures durant une journée pour répondre aux pléthores des besoins d’un corps professoral hétérogène, avec des niveaux de compétences numériques qui varient énormément, diverses approches andragogiques, différents horaires, différents domaines d’enseignement et niveau de résistance au changement. Des solutions de formation sur mesure ne sont pas réalistes. En contrepartie, un grand nombre de professeurs se confrontent à des défis de taille depuis l’éruption de la pandémie : filtrer et trier la pléthore de formations et de ressources qui fournies par les BSE et leurs facultés et cibler celles dont ils avaient besoin au moment où ils en avaient besoin. 

Cette présentation partagera les résultats d’une recension des écrits autour du potentiel des agents conversationnels pour assurer des recommandations personnalisées d’activités de formation, de perfectionnement et de mise à niveau et de ressources par les BSE pour les membres du corps professoral ainsi qu’un accompagnement adapté en temps de crise mais aussi en temps de transformation pédagogique imposée, voire même souhaitée.

Conférenciers

Nadia Naffi – Université Laval , Ann-Louise Davidson – Université Concordia , Bruno Kesangana – Université Laval, Mehdi Rougui – Université Laval