Les initiatives sur TikTok face aux deepfakes

30 mai 2022

Alors que la désinformation sous forme d’hypertrucage (deepfake) a pris d’assaut la toile web et vient mettre en péril les règles morales de l’utilisation de la technologie ayant pour but d’informer une population, son impact sur la démocratie de l’accès à l’information devient une fraude cognitive à l’intérieur de notre société que l’on doit dénoncer.

Depuis avril 2021, des chercheurs et des étudiant de la faculté de l’éducation, en technologie éducative et en design de l’Université Laval et de l’Université de Concordia, sous le leadership de Nadia Naffi, titulaire de la Chaire de leadership en enseignement (CLE) sur les pratiques pédagogiques innovantes en contexte numérique – Banque Nationale de l’Université Laval réalisent un projet de recherche sur l’Agentivité numérique pour contrecarrer la désinformation sous forme d’hypertrucage.

La popularité de la désinformation semble plus virulente sur les réseaux sociaux que partout ailleurs sur le net. N’importe quel individu malveillant pourra à son tour créer un deepfake et le publier afin de tromper à sa convenance des groupes d’individus. Les créateurs de ces vidéos favorisent le média social TikTok, l’endroit privilégié à la publication des deepfakes.

Pour cette raison, et dans le cadre du projet, j’ai été mandatée à identifier des actions faites par le grand public sur la plateforme TikTok pour sensibiliser aux dangers des deepfakes.

La sensibilisation à la désinformation

À la suite d’une recherche systématique sur TikTok à propos des deepfakes, un constat s’est imposé, malgré le fait qu’aujourd’hui la plateforme est aussi utilisée à des fins professionnelles et éducatives avec des sources de grande qualité, des individus utilisent confortablement ce réseau social pour propager de la désinformation. Des utilisateurs ont donc pris d’assaut le média avec l’initiative de sensibiliser les spectateurs à la réalité et la dangerosité des deepfakes. Dans les vidéos consultés lors de la recherche, il n’y avait aucune documentation scientifique, aucune ou peu de formation sur le sujet, aucune qualité supérieure du vidéo ou du son (sauf quelques exceptions), mais des gens qui ont ressenti le besoin de sensibiliser et de s’exprimer sur ce fléau. Oui, des gens comme vous et moi qui ont décidé de prendre l’initiative de parler haut et fort de la réalité de ce fléau.

Que le message envoyer par ces utilisateurs, concernant la mauvaise utilisation de la technologie afin de tromper leur auditoire, soit sous le signe humoristique ou sur un ton plus réservé, 5 catégories d’initiatives ont sorti du lot.

C’est quoi les deepfakes?

Des vidéos de sensibilisation circulent pour mettre de l’avant la réalité de l’existence de la désinformation à travers des vidéos; ce qu’on doit-on retenir de cette réalité qui nous affecte tous afin d’expliquer ce qu’on entend par deepfake, montrer ce que signifie une nouvelle mensongère en image, en quoi une fausse vidéo qui transmet de l’information erronée peut sembler si réelle pour la majorité d’entre-nous et finalement, comment une vidéo peut être réelle, mais être utilisée dans un faux contexte.

Grâce à ces initiatives, il devient beaucoup plus clair de comprendre ce qu’est un deepfake pour ceux qui ne s’y connaissent pas.

Comment faire un deepfake?

Afin de démontrer la facilité de créer des deepfakes, des vidéos mettent de l’avant les étapes de production, les outils utilisés, l’expérience en direct d’un utilisateur créant un deepfake, ou encore, comment tromper le public avec de fausses scènes de crise.

Des initiatives comme celles-ci permettent au public de voir de leurs propres yeux que créer un deepfakes est possible à faire pour la majorité des utilisateurs minimalement habiles en technologie.

Comment reconnaître un deepfake?

Certains utilisateurs tentent de démontrer qu’il peut être très difficile de reconnaître le vrai du faux dans une vidéo, d’autres tentent de démontrer comment il est possible de détecter un deepfake et quels moyens sont utilisés pour les identifier.

Bien que ces initiatives ont pour but de venir en aide au public qui se retrouve seul face à tant de projections trompeuses, la tâche de démystification de la tromperie reste tout de même assez ardue.

Mise en garde au sujet des deepfakes

Pour mettre en garde les utilisateurs de TikTok face à la réalité des deepfakes, des vidéos circulent afin de prévenir la population de la dangerosité des applications utilisées pour créer des leurres, sensibiliser les jeunes à réfléchir avant d’exposer des photos sur les réseaux sociaux, dénoncer la mauvaise utilisation de la technologie, ou encore, réagir face à la virulence de ce type de vidéo.

Ces mises en garde représentent des initiatives afin de protéger les utilisateurs des effets néfastes et des conséquences probables des deepfakes.

Signaler les deepfakes

Alors que certains le font avec une touche humoristique, d’autres expriment leur expérience d’usurpation d’identité sur les réseaux sociaux avec l’intention de faire circuler de la fausse information, d’autres vont directement au but et montre étape par étape comment signaler un deepfake.

Lorsqu’un individu réalise qu’il fait face à une vidéo truquée, celui-ci devrait la signaler.

Cette recherche que j’ai réalisée sur la réalité des deepfakes sur TikTok m’a amené à porter un regard différent sur les initiatives établies dans notre société pour limiter les dégâts de leurs conséquences. En effet, il a été possible de démontrer que tout le monde est disposé à faire un bout de chemin pour sensibiliser, mettre en garde et mieux comprendre la dangerosité possible des deepfakes. Grâce aux utilisateurs de TikTok qui ont créé des vidéos sur ce sujet, le fin mot de l’histoire sur les initiatives en lien avec les deepfakes est le suivant : parlons-en en bien ou parlons-en en mal, mais parlons-en!

Autrice