Expérience et compétences développées durant la formation en recherche Mitacs/CLÉ sur les inégalités numériques des étudiants immigrants et internationaux dues à la pandémie de la COVID-19 (English Version Forthcoming)

February 12, 2021

L’été 2020, j’ai reçu la prestigieuse bourse de formation en recherche de Mitacs tout en bénéficiant du pragmatisme incontesté de ma superviseure, professeure Nadia Naffi, titulaire de la Chaire de leadership en enseignement sur les pratiques pédagogiques innovantes en contexte numérique. Étant actuellement étudiant au doctorat en technologie éducative développant mon projet de recherche sur les inégalités numériques au sein des populations immigrantes, cette opportunité unique a été l’occasion pour moi d’identifier de nouveaux liens avec ma recherche sur les inégalités numériques dans le contexte actuel de la COVID-19.

Le fait que je travaille dans le milieu de l’immigration, cette bourse m’a aidé à acquérir de nouvelles connaissances et compétences dans la recherche qui me permettront de mieux accompagner les étudiants immigrants et internationaux en proposant des solutions concrètes et urgentes face aux enjeux numériques imposés par la pandémie COVID-19. Du coup, j’ai profité de l’accompagnement structuré de ma superviseure pour produire une revue de littérature sur les inégalités numériques et socioéconomiques des étudiants immigrants et internationaux au Canada et aux pays les plus touchés par la pandémie de la COVID-19 (lien à venir).

En effet, le contexte particulier de cette année jonchée de bouleversements d’ordre mondial a mis à nu les inégalités vécues par les étudiants immigrants et internationaux exacerbées par cette pandémie. J’ai pu passer au travers de plus d’une centaine d’articles afin de formuler ma problématique et mes objectifs de recherche. Cette expérience enrichissante m’a outillé d’une façon à approfondir mes connaissances dans la compréhension des concepts clés et les analyses de contenu. À travers cette revue de littérature, j’ai pu explorer et apprendre à mieux utiliser les bases de données pour la recherche scientifique. Ensuite, j’ai réussi à catégoriser les résultats et les discuter au regard de la littérature. J’ai réalisé tout ce processus grâce au soutien sans faille de ma superviseure de recherche, Nadia Naffi, qui m’a accompagné durant chaque étape du projet.

Pendant la réalisation de ce projet, j’ai utilisé le logiciel COVIDENCE pour la première fois. Ce logiciel m’a permis d’importer les citations, de filtrer les titres et les résumés des articles avec la mise en évidence des mots clés jusqu’à l’exportation des données et des références. Grâce aux suggestions de ma superviseure, Nadia Naffi, j’ai contacté des chercheurs qui abordaient déjà les inégalités au sein des immigrants au début de ma recherche afin d’échanger avec eux sur ma préoccupation actuelle. Ils m’ont accueilli chaleureusement en me proposant des idées et des articles récents et intéressants pour mon rapport de recherche. Vu que je travaille en étroite collaboration avec ma superviseure de recherche Nadia Naffi, j’ai pu profiter de ses connaissances et de son expertise dans le domaine de la recherche pour renforcer mes compétences de recherche. Elle est vraiment soucieuse du travail épuré et bien fait. En ce sens, j’ai eu des réunions hebdomadaires avec elle et des rétroactions régulières sur les rapports que j’ai fournis.

Ma participation au programme de Bourse de formation à la recherche de la Chaire m’a vraiment permis de développer des compétences spécifiques en recherche tels qu’adapter la théorie dans les cours à la pratique sur le terrain jusqu’au livrable, reconnaître les éléments transférables de ma formation, de mes compétences et de mon expérience afin de les valoriser auprès des employeurs potentiels ou de mes supérieurs. Ce stage m’a offert un milieu d’apprentissage enrichissant en me poussant à relever des défis en matière de recherche et en m’accordant la chance d’établir de solides relations avec ma superviseure et d’autres chercheurs. Je suis aussi convaincu qu’avec la publication de mon rapport de recherche sur le site de la Chaire de ma superviseure, je serai contacté par d’autres chercheurs partageant les mêmes préoccupations que moi.

Ma participation à ce programme a aussi renforcé mes intérêts pour la recherche en mettant en lumière des champs très peu explorés sur les inégalités numériques vécues par les étudiants immigrants et internationaux au Canada. Avoir d’autres occasions pour poursuivre ma recherche me permettra, à coup sûr, de créer des collaborations mutuellement bénéfiques avec les chercheurs à l’international et aussi avec les partenaires des secteurs public ou privé. Cette recherche menée grâce à cette bourse me permettra d’apporter de nouvelles connaissances à la littérature existante et de traduire les résultats de ce projet en bénéfices concrets pour la collectivité nationale et internationale. Mes résultats seront connus à l’échelle internationale et profiteront largement à la population canadienne. Avoir d’autres occasions de stage avec Mitacs et la Chaire m’offrira de nouvelles opportunités dans le futur et me permettra d’exceller dans mon domaine de recherche.

En résumé, vu l’importance des étudiants issus de l’immigration dans la société canadienne et dans plusieurs pays du monde, je suis sûr que ma participation à d’autres programmes de Mitacs et de la Chaire pourra m’aider à cerner d’autres aspects de cette problématique en y apportant des solutions concrètes.

Auteur