Intégrer la RV en éducation : Comment ? Pourquoi ?

7 mars 2022

La réalité virtuelle (RV) fait partie de nombreuses technologies ayant un essor dans le monde éducatif, surtout avec l’arrivée de la pandémie. L’inclusion de cette technologie en éducation changera certainement les pratiques éducatives, que ce soit en enseignement primaire ou en enseignement supérieur. Mais, comment exploiter concrètement la RV dans le milieu éducatif ? Pourquoi l’utiliser ? Quelles sont ses limites ?

Qu’est-ce que la RV ?

Selon Rioux, la RV est l’utilisation d’un casque de RV qui plonge l’utilisateur dans un environnement 3D immersif. Dans le même sens, on peut également la définir selon l’utilisation d’un casque de RV qui permet de voir des objets artificiels sur les écrans du casque.

Dubois la définit plutôt comme l’utilisation d’un logiciel afin de créer un environnement virtuel qui permet de créer des sens artificiels (toucher, ouïe et vue).  Pour Fuchs, la RV amène l’utilisateur à se tirer de la réalité physique pour entrer dans un monde virtuel où le temps, le lieu et le type d’interaction sont différents.

Lewis et al. englobent toutes ces définitions : « la RV est immersive et permet à un apprenant d’utiliser notamment un casque autonome qui interagit avec un univers complètement artificiel construit par ordinateur. »

Comment exploiter la RV en éducation ?

L’apprentissage par l’utilisation de la RV peut être catégorisé de différentes façons, soit par une utilisation peu immersive jusqu’à une immersion complète des apprenants. Voici quelques exemples d’utilisation de la RV dans un contexte éducatif.

Utilisation passive de la RV

Selon Coutley et Lamy, conseillers RÉCIT au centre de services scolaires de Laval, la RV peut être consommée de façon passive. L’apprenant est plongé dans un environnement où il observe, où il est « témoin de quelque chose ». Par exemple, un apprenant pourrait se mettre dans la peau d’une personne sans domicile fixe, à l’aide de la RV. On pourrait même utiliser l’application VR Museum of Fine Art pour observer des œuvres d’art.

Apprentissage immersif – Simulations, tâches physiques, jeux RV

On peut exploiter la RV pour créer des simulations d’expériences qui pourraient être difficilement réalisables dans l’environnement réel. On peut penser à des simulations qui permettent à un apprenant de voyager dans un pays en particulier afin d’y apprendre une langue. La simulation permet une immersion complète pour l’apprenant puisqu’il peut directement interagir avec des personnes pour apprendre une langue de son choix.

On peut aussi penser à utiliser la RV pour amener les apprenants à explorer des lieux réels, mais aussi impossibles à visiter physiquement. Par exemple, la RV permet aux apprenants de voyager, que ce soit dans l’espace ou sur des sites historiques.

On peut également utiliser la RV pour pratiquer des tâches physiques répétitives, dans un environnement fictif. Par exemple, des étudiants en médecine pourraient réaliser, à l’aide de la RV, intervention chirurgicale, en guise de pratique.

On peut aussi utiliser les jeux vidéo RV en éducation. Lorsqu’un apprenant joue à un jeu vidéo RV dans un contexte d’apprentissage, il a accès à une multitude de bienfaits. Egea-Vivancos et Arias-Ferrer, l’expliquent de cette façon :

« video games provide players with constant feedback and trial-and-error strategies, adapted to the user’s rhythm and skills, favoring interactivity and facilitating the correction of possible errors. »

Pourquoi la RV en éducation ?

L’utilisation de la RV en éducation présente plusieurs points positifs dans différentes sphères éducatives. Voici ceux qui sont rapportés par un bon nombre d’écrits.

Conclusion

Bien que la RV en éducation présente des possibilités innovantes, il faut garder en tête qu’elle présente aussi des limites :

  • le prix élevé pour avoir accès à la technologie et à l’intégration de cette technologie dans le milieu ;
  • les malaises (nausée, mal des transports) causés par l’utilisation du casque de RV ;

Devant toutes les possibilités et les avantages que procure l’utilisation de la RV en contexte éducatif, il est impératif de considérer les limites qu’elle présente, pour éviter de causer préjudice à l’apprentissage des élèves. Devant ce constat, il est nécessaire que les enseignants et professeurs connaissent bien ces possibilités et limites, et qu’ils gardent en tête leurs objectifs pédagogiques avant d’en faire usage.

Autrice