Formation continue tout au long de la vie

21 novembre 2021

La société actuelle  se définit par une espérance de vie plus longue, des progrès technologiques rapides, la mondialisation, les changements démographiques, ainsi que des chocs soudains tels que la pandémie de COVID-19. Ces nombreux enjeux démontrent l’importance de développer une culture d’apprentissage tout au long de la vie  afin que les individus s’adaptent et réussissent sur le marché du travail.   

L’apprentissage tout au long de la vie commence dès l’enfance et la jeunesse, se poursuit tout au long de l’âge adulte et de la vieillesse. Celui-ci englobe l’apprentissage formel dans des contextes tels que les établissements scolaires et les centres de formation. De plus, l’apprentissage peut être qualifié d’informel et de non formel et se veut, alors, un développement des compétences au contact de collègues et de formateurs sur le lieu de travail. En outre, nous pouvons retrouver le type d’apprentissage non intentionnel résultant d’interactions sociales spontanées. L’agentivité devient une norme sociale pour les individus qui sont responsables de leur employabilité. 

Construire les bases de l’apprentissage tout au long de la vie 

L’apprentissage précoce est crucial dans l’objectif de doter les enfants de solides compétences et d’attitudes d’apprentissage avec le soutien crucial des divers acteurs soit, les enseignants et les parents. Des attitudes d’apprentissage positives sont associées à une meilleure maîtrise des mathématiques, de la lecture et des sciences, ainsi qu’à des attentes éducatives et professionnelles ambitieuses. 

La pandémie a eu pour effet de mettre l’accent sur la fracture numérique. Dans ce contexte, il apparaît ici que tous les jeunes ne développent pas les compétences nécessaires, car certains font partie d’une catégorie plus vulnérable. La pandémie de la COVID-19 a instauré la scolarisation à distance qui nécessitait encore plus de motivation intrinsèque et d’apprentissage autodirigé que la scolarisation ordinaire. Cette situation met une pression particulièrement intense sur cette clientèle plus vulnérable. Les perturbations de la scolarité régulière causées par la pandémie ont conduit de nombreux enfants à progresser moins que prévu dans le développement des compétences. 

L’apprentissage tout au long de la vie chez l’adulte 

La pandémie a provoqué des perturbations majeures dans l’offre de programmes d’enseignement supérieur, d’enseignement et de formation professionnelle, créant potentiellement des difficultés lors de la transition de la scolarité obligatoire vers l’âge adulte et aggravant le risque de faible investissement dans l’apprentissage de ces derniers. Cette andragogie, qui se définit comme la pratique de l’éducation des adultes et le développement de leurs compétences, se veut un élément crucial dans le contexte de  pénurie que nous vivons. 

Il peut être fastidieux pour les adultes de démontrer de la volonté et la motivation afin de participer à l’apprentissage. De ce fait, en moyenne, environ un adulte sur deux dans les pays de l’OCDE était déjà désengagé de l’apprentissage des adultes avant la pandémie. Généralement, les adultes diplômés de l’enseignement supérieur étaient deux fois moins susceptibles d’être désengagés face à l’apprentissage que les travailleurs ayant un niveau d’études secondaires ou inférieur. 

Effets de la pandémie au niveau de l’andragogie 

Les stratégies de confinement et d’atténuation liées à la pandémie ont également eu d’importants effets directs et indirects sur la participation à l’apprentissage des adultes parmi ceux qui souhaitent participer. Les estimations suggèrent que dans la région de l’OCDE, les opportunités d’apprentissage non formel pourraient avoir diminué de 18 % en moyenne et les opportunités d’apprentissage informel de 25 %. 

La dynamique a évolué dans les milieux de travail et les organisations ont dû s’adapter rapidement, remodeler la façon dont la formation est élaborée et dispensée. Plusieurs organisations ont dû passer d’un apprentissage en présentiel à une formation en ligne voire à une formation hybride

Partenaire clé 

Ce parcours de transformation numérique accélérée a apporté aux nouveaux défis des apprenants à distance soit du manque d’engagement à la fatigue d’apprentissage. Les fournisseurs de technologies sont des partenaires clés. En effet, de tous les acteurs nécessaires à l’apprentissage tout au long de la vie, les fournisseurs d’outils numériques et technologiques sont devenus des partenaires incontournables. Du point de vue des affaires, de nombreuses idées intéressantes sur l’apprentissage en ligne et son importance dans un objectif d’accroissement de la créativité et de l’engagement des employés émanent. 

Alors que la COVID-19 a entraîné des changements drastiques dans la façon dont les organisations travaillent, la pandémie a également eu un impact sur la façon dont les employés apprennent et évoluent. Les apprenants en entreprise sont désormais dispersés numériquement et peuvent développer un intérêt accru afin de tirer parti des plateformes de collaboration pour s’engager, apprendre et se développer. 

En réponse à cela, Skillsoft Corp., un leader mondial de l’apprentissage numérique en entreprise, lance l’application Skillsoft Percipio pour Microsoft Teams afin de permettre aux organisations de favoriser un sentiment de communauté et de façon à permettre aux employés d’accéder aux tâches, de discuter des points importants à retenir et de partager des cours qu’ils ont découverts et trouvés utiles, le tout dans le cadre du flux de travail. 

De plus en plus d’entreprises tentent de se démarquer afin de faciliter ce besoin soudain et immédiat, tant pour les enfants que pour les adultes de poursuivre leur formation tout au long de la vie. 

L’apprentissage tout au long de la vie est devenu une nécessité dans cette économie du savoir qui évolue de façon dynamique. Tant les jeunes que les moins jeunes devront s’armer de compétences afin de devenir un citoyen aguerri et favoriser leur employabilité alors que la pandémie qui ne semble pas s’essouffler.

« Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s’adaptent le mieux aux changements. »

Charles Darwin, Biologiste et naturaliste

Autrice

Emilie Beauchamps St-Onge